Quand l'amour n'est pas réciproque

Coeur amour non réciproque

Dans les contes de fées et les films d'Hollywood, les personnages se rencontrent, tombent amoureux et vivent heureux ensemble pour l'éternité... Pourtant, la vraie vie est souvent loin de ressembler à un conte à l'eau de rose. Nous avons presque tous vécu, à un moment ou un autre de notre vie, un amour non partagé. Comment faire pour se sortir d'une situation souffrante? Comment oublier, passer à autre chose?

Confondre les rêves et la réalité

Même s'il arrive évidemment que des hommes tombent aussi amoureux de femmes qui ne les aiment pas en retour, force est d'admettre que cette situation est le plus souvent vécue par la gent féminine. Nous avons tendance à prendre le moindre signe pour une confirmation : un sourire, un geste gentil, un regard ou une conversation particulièrement enrichissante, et nous voilà soudain convaincues que notre collègue (ami, voisin, etc.) est l'homme de notre vie.

Lorsque nous tombons amoureuses, nous tendons à projeter nos propres sentiments sur l'autre personne et à interpréter ses actions de la manière qui nous arrange. Même si une passion cachée peut être suffisante et satisfaisante pendant un certain temps (qui se compte en jours ou en années, dépendamment de notre tolérance personnelle), il arrive un moment où il devient nécessaire de confronter la réalité.

Si nous nous rendons compte que l'autre ne partage pas nos sentiments, la souffrance est d'autant plus sournoise que nous n'avons aucun mauvais souvenir ou rancune à l'égard de la personne, comme c'est souvent le cas dans une relation réelle. L'autre était constamment placé sur un piédestal, et la chute (la nôtre) est donc brutale.

Faire le deuil

Comme c'est le cas dans toutes les relations humaines, la première chose à faire consiste à s'accorder un moment de deuil. Même si la relation amoureuse n'existe que dans notre tête, la réalisation qu'il n'y aura jamais de partage ou d'aboutissement n'est pas négligeable. Il ne faut pas minimiser nos émotions sous prétexte que ce n'est pas une vraie rupture.

Lorsqu'on aime profondément quelqu'un, la douleur est intense et réelle, peu importe que cet amour ait ou non été partagé. Il ne faut pas se sentir stupide ou ridicule d'avoir fantasmé sur quelqu'un et imaginé un avenir avec cet individu. Bien peu de personnes sont capables de contrôler totalement leurs émotions, et c'est d'ailleurs une bonne chose. La vie serait vraiment ennuyeuse si nous ne laissions aucune place à la surprise!

Passer à autre chose

Une fois que nous avons bien compris que notre amour n'est pas réciproque, il ne faut pas nous complaire dans notre malheur, mais plutôt poser des actions afin de se sortir de la situation. Cela ne veut pas dire que nous allons cesser de l'aimer en une semaine top-chrono, mais il est évident que des efforts sont nécessaires. Ainsi, sans dénigrer cet amour qui nous habite, il est cependant nécessaire de faire le point et d'envisager l'avenir sous un nouvel angle.

Certains choisissent parfois d'entretenir les illusions, mais cela ne rend service à personne, et surtout pas à nous-mêmes. Il est préférable de pleurer un bon coup et de vider quelques boîtes de mouchoirs plutôt que d'espérer encore. Aimer réellement un autre être humain, c'est aussi accepter que son bonheur ne soit peut-être pas à nos côtés. Ce n'est pas en s'accrochant que la souffrance s'estompe, bien au contraire.

Quelques trucs utiles

On ne choisit pas d'arrêter d'aimer quelqu'un en une journée. C'est un processus plus ou moins long selon les personnes. Cependant, la bonne nouvelle, c'est qu'il existe des moyens d'accélérer la « guérison ». Il ne tient qu'à nous d'y mettre les efforts nécessaires.

- On pleure s'il le faut, puis on accepte la situation, une fois pour toutes.

- On évite les chansons et les films qui ravivent nos émotions.

- On coupe tous les contacts, au moins pour un certain temps. Ce n'est pas toujours facile lorsque la personne fait partie de notre entourage immédiat (par exemple, au travail), mais on essaie le plus possible de s'en tenir aux échanges formels et obligatoires.

- On se débarrasse des photos, textos, courriels et autres souvenirs qui entretiennent nous souvenirs et nos illusions.

- On essaie de changer notre état d'esprit en pensant à autre chose : une nouvelle activité, du temps pour soi, une séance au spa, un projet de voyage, etc.

- On aborde cette nouvelle étape de notre vie avec des sentiments positifs : notre prochaine relation sera assurément plus satisfaisante qu'un amour non partagé.

- On prend le temps de revoir ses priorités et ses désirs pour l'avenir.

Finalement, on se rappelle que tout ce que nous traversons dans la vie est une occasion d'apprendre à nous connaître nous-mêmes et qu'aucune expérience n'est complètement négative. Il y a toujours une leçon à tirer. C'est en avançant et en nous libérant du passé que le présent devient vivable et que le futur devient possible...

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi