Pourquoi suis-je incapable de rompre?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Rompre avec une personne qui a partagé votre vie pendant de nombreuses années est loin d'être une mince tâche. Même si vous réalisez qu'il n'y a vraiment plus rien entre vous, et que votre histoire tourne en rond, vous préférez la terne stabilité d'une relation moche plutôt que la bouffée d'air frais que pourrait vous procurer le grand saut. Pourquoi? J'ai quelques pistes de réflexion pour vous.

Parce que vous avez peur de l'inconnu

C'est humain, l'inconnu fait peur. Si vous avez vécu pendant de nombreuses années avec votre conjoint(e), il est fort probable que, malgré l'inconfort de la relation, vous appréciiez la stabilité qu'elle vous apporte. La séparation ébranle tous vos repères, et c'est ce qui fait peur. La routine quotidienne, les amis, la famille, vos habitudes, tout ça est très sécurisant, mais il faut comprendre qu'il y a une vie après. D'autres repères seront créés, et vous allez voir, c'est étonnant à quel point nous nous adaptons plus facilement que nous l'avions imaginé.

Parce que vous avez peur de blesser l'autre

Même si votre relation a atteint le point de non-retour, il n'en reste pas moins que vous avez et aurez toujours du respect pour l'autre. Je ne parle pas ici des relations toxiques. Je parle de celles qui ont simplement le poids de la routine sur les épaules. Celles qui font du surplace par manque d'amour et de pétillant. Vous avez toujours eu du respect l'un envers l'autre, mais vous ne l'aimez plus, tout simplement. Sachez que c'est une grande marque de respect que de lui donner l'occasion d'être aimé par une autre qui saura le faire plus que vous. Laissez tomber votre culpabilité. L'autre s'en remettra, et vous aussi.

Parce que le sentiment d'échec est trop lourd

Vous avez tellement investi dans cette relation que, selon vous, la séparation vous paraît comme un échec total. La société nous dicte souvent ce dont devrait avoir l'air notre vie, et chaque jour, elle tente de nous convaincre que tout est plus merveilleux en couple. Pourtant, ce n'est vraiment pas toujours le cas. Ne voyez pas la rupture comme un échec, voyez-la comme un nouveau départ. Un cadeau « à moi de moi » vers un monde meilleur.

Parce que vous ne voulez pas faire de tort aux enfants

Beaucoup trop de couples demeurent ensemble « pour les enfants ». J'ai souvent entendu des gens me dire que s'ils n'avaient pas d'enfants, ils ne seraient plus en couple. Pourtant, les enfants préfèrent de loin avoir des parents séparés, mais heureux que des parents ensemble qui ne sont plus amoureux. Évidemment, lors de la séparation, les enfants auront besoin de beaucoup de soutien et de temps de qualité avec les deux parents séparés. Mais au final, tout le monde retirera bien des bénéfices de cette nouvelle situation.

Parce que vous avez peur d'être seul

Après avoir passé dix, quinze ou vingt ans avec votre conjoint(e), il se peut que l'idée de vivre seul vous effraie. Certaines personnes perdent confiance en leur capacité à vivre en solo lorsque la vie en duo a pris trop de place. Même si la relation était loin d'être parfaite, la simple présence de l'autre semblait rassurante. Sachez qu'après la rupture, vous ne serez pas complètement seule. Votre famille et vos amis seront présents plus que jamais, et vous aideront à établir une autre routine. Et n'oubliez pas l'importance d'être bien avec soi-même avant de l'être avec quelqu'un d'autre.

Parce que... Parce que... Parce que...

Vous avez toujours une bonne raison! Parce que ce n'est jamais le bon moment, parce que vous allez avoir un budget plus serré, parce que son entourage va vous en vouloir, parce que...parce que... Vous avez déjà fait le tour du pour et du contre, et votre raison le sait très bien. C'est LE moment. Il n'y a plus rien entre vous, c'est évident. Alors, pourquoi vous gruger l'intérieur de cette façon? Je ne vous dis pas que le discours sera facile. Mais ensuite, vous aurez des ailes, et le seul regret que vous aurez, c'est peut-être de ne pas l'avoir fait plus tôt.
 

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!

Vous aimerez aussi

Commentaires