L’orgasme simulé, mythe ou réalité?

Auteur
Marie-Ève Demers-Morabito, sexologue

Juste une affaire de femme?

Sujet tabou dans le couple et même avec notre entourage, la simulation de l’orgasme fait partie de ces choses dont on ne se vante rarement! Mais au fait, qu’est-ce qui pousse certaines femmes à faire semblant d’avoir un orgasme? Est-ce seulement l’apanage des femmes ou bien certains hommes peuvent aussi simuler l’orgasme lors des relations sexuelles?

Au cours de mes années de pratique en cabinet, j’ai découvert que des femmes ainsi que des hommes simulaient l’orgasme. Cela démontre bien que ce n’est pas exclusivement une affaire de femmes. Ce camouflage de la vérité est plus répandu qu’on ne peut le croire. Reste une question : mais qu’est-ce qui pousse à faire semblant d’avoir du plaisir?

Le rôle de la simulation de l'orgasme

Dans les films pornographiques, les femmes semblent prendre leur pied à grands coups de gémissements pour montrer tout le plaisir qu’elles ressentent alors qu’on sait tous que ce sont des actrices payées pour feindre l’orgasme dans le but de faire monter l’excitation de leurs comparses de travail et des spectateurs qui les regardent.

Dans la réalité, c’est bien différent! Pour les femmes, l’orgasme n’est pas un passage obligé, mais est plutôt la cerise sur le sundae lors des relations sexuelles. Certes, on s’attend à ce que cela arrive, mais pas à tout coup, car cela dépend souvent de notre humeur et de notre état physique. Chaque jour, la société nous pousse à bien performer et cela s’installe même jusque dans notre lit. De plus en plus d’hommes et de femmes se sentent poussés à offrir une bonne performance lors des relations sexuelles et l’orgasme est souvent signe que le travail a été bien accompli. Généralement, femmes et hommes s’attendent à ce que la femme ait un orgasme. Chez les hommes, l’orgasme est souvent ce qui marque la fin d’une relation sexuelle chez les hétérosexuels.

Selon les statistiques, une femme sur deux aurait simulé l’orgasme au moins une fois au cours de sa vie. Chez les hommes, ce serait plutôt un sur cinq qui aurait déjà fait semblant. Pour quelles raisons simule-t-on l’orgasme? Selon certaines études, la majorité des femmes simulent l’orgasme pour faire plaisir à leur partenaire, pour flatter leur égo ou parce qu’elles ressentent de la pression. Elles évitent alors que leur partenaire soit déçu de leur «performance». D’autres femmes font semblant d’avoir un orgasme pour en finir en cas d’ennui ou de gêne. Certaines femmes le font aussi dans le but d'empêcher leur partenaire de leur être infidèle, de manière à conserver l’intérêt et l’excitation dans le couple. Des femmes le font aussi pour imiter ce qu’elles ont vu et entendu dans les films pornographiques en voulant se conformer aux attentes des hommes. D’autres ont honte de ne pas pouvoir obtenir un orgasme et préfèrent acheter la paix auprès de leurs partenaires sexuels afin de se sentir «normales». Certaines femmes accentuent le plaisir afin de guider leur partenaire et de les encourager à continuer ce qu’ils font pour leur donner du plaisir.

Le motif le plus souvent évoqué chez les hommes est surtout pour faire plaisir à leur partenaire. Il leur arrive aussi de le faire pour cacher la fatigue, pour faire monter l’excitation de leur partenaire ou pour en finir plus vite quand ils s’ennuient. Tout compte fait, hommes et femmes ont des raisons bien similaires de simuler l’orgasme, mais le font dans des proportions différentes.

Comment reconnaître les signes d’une simulation

On pourrait croire qu’il est plus difficile pour un homme de simuler l’orgasme puisqu’il y a présence d’éjaculation de sperme lors des relations sexuelles. Avec l’usage du préservatif, il est facile de le faire ni vu ni connu. Plusieurs femmes affirment ne pas ressentir l’éjaculation de leur partenaire donc cela facilite le camouflage de l’orgasme. Quelques gémissements et soubresauts suffisent pour qu’une femme n’y voie que du feu! Pour les femmes, il est aussi facile de faire semblant. Par contre, certains signes ne mentent pas : les contractions involontaires du vagin et de l’anus ainsi que le durcissement de la pointe des seins.

Et vous, avez-vous déjà simulé l’orgasme? Êtes-vous à l’aise avec cette pratique? Si oui, cela vous appartient. Plusieurs gens voient la simulation de l’orgasme comme un pieux mensonge sans conséquence. D’autres voient cela comme une trahison qui peut écorcher la confiance dans le couple quand l’autre vient à découvrir le pot aux roses. C’est donc libre à chacun(e) de simuler ou non! Gardez tout de même en tête que l’orgasme n’est pas une obligation!

Vous aimerez aussi