On s'aime, mais mon conjoint ne veut pas communiquer

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Nous mentionnons souvent que la base d'un couple solide est la communication. Or, lorsque l'autre ne veut pas s'impliquer dans une discussion, les choses se compliquent et deviennent frustrantes pour nous, les femmes. John Gray n'avait pas tort en évoquant que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus! Nous sommes complètement différents, surtout sur le plan de la communication.

La femme pense tout haut pendant que l'homme réfléchit tout bas

Les femmes sont ainsi faites. Elles ont tendance à partager tout ce qui lui vient à l'esprit. Lorsqu'elles font face à un problème quelconque, elles l'expriment à voix haute. Les femmes partagent leurs soucis, non pas pour que leur mari y trouve une solution, mais bien pour qu'il écoute simplement ce qui les tracasse. C'est leur façon de gérer le stress. On dirait que c'est instinctif, elles ont ce besoin de partager ce qui les hante pour se sentir mieux.

L'homme, quant à lui, est tout le contraire. Il n'a pas ce besoin de bavarder pour résoudre ses soucis. En fait, il fait l'inverse. Il s'isole pour mieux comprendre la situation qui le perturbe. Cet écart entre le comportement masculin et féminin pousse la femme à continuellement s'interroger sur les réels sentiments du conjoint. Elle croit à tort que s'il s'isole c'est parce qu'il ne veut pas lui partager ses soucis, donc qu'il la rejette. C'est très difficile d'accepter le silence de l'autre lorsque pour elle, la communication est signe d'amour et de confiance. Mais l'homme n'est pas un adepte du « parler pour parler ». Selon lui, la conversation doit avoir un but précis et il doit engendrer un transfert d'informations.

Des besoins différents

Lorsque la femme discute, elle a surtout besoin d'être écoutée. Par ailleurs, dans la tête de l'homme, si elle partage ses soucis c'est qu'elle a besoin qu'il lui propose une solution. Ce contexte de communication génère beaucoup de conflits puisqu'elle croit à tort qu'il banalise sa situation et réagit spontanément contre ses solutions. L'homme se décourage et se promet donc de se taire les prochaines fois... Personne ne s'en est sorti gagnant.

Lui a besoin de consignes claires, elle voudrait qu'il devine ses attentes. Pas facile! Mais c'est possible de s'en sortir! Oui, c'est plaisant lorsque votre conjoint fait les premiers pas, qu'il passe l'aspirateur avant même que vous lui demandiez, qu'il propose des idées de repas, etc., mais soyons réalistes. Ces situations sont plutôt rares alors tant qu'à multiplier les déceptions, aussi bien choisir une autre bataille et l'accepter tel qu'il est.

Et comment faire pour s'entendre?

D'abord, en l'abordant lors d'un moment propice à la discussion. Lorsqu'il est calme, reposé et détendu. Pas en revenant du boulot ni dans la course matinale. Si vous entamez la discussion au bon moment, il est fort possible d'avoir l'effet escompté.

Ensuite, en acceptant que monsieur ne soit pas aussi bavard que vous et que c'est correct ainsi. Optez donc pour des questions ouvertes qui l'encourageront à vous donner une réponse complète sans que ce soit un « oui » ou un « non » sans possibilité d'élaboration.

Par exemple, un « Tu es sûr que ça va?  » lorsque vous sentez votre homme un peu plus tendu qu'à l'habitude, aura sans doute comme réponse un « oui » (ou plutôt un wo-ouais...!) ennuyeux.

Dites-lui d'abord ce qui vous fait croire qu'il a l'air tendu/anxieux/fâché/etc., et demandez-lui pour quelles raisons il a cet air. Vous pouvez aussi émettre quelques hypothèses du genre « Comment ça se passe au boulot ces jours-ci? », il sentira votre compréhension. S'il vous assure qu'il n'a rien, n'insistez surtout pas. Plus il se sentira obligé de parler, moins il le fera. Mais même s'il n'a pas envie d'en discuter maintenant, il saura que la porte est ouverte pour une éventuelle discussion.

Aussi, il faut garder en tête que votre homme se sent généralement très vulnérable lorsque vient le temps de parler avec émotions. Il faut donc y aller en douceur et avec empathie. Même si vous avez tendance à être plus volubiles que lui, il faut vraiment laisser cette facette de votre personnalité de côté lorsque vient son tour de s'exprimer. Il ne faut pas, par exemple, terminer ses phrases ou le contredire tout le temps.

Vous voulez en savoir plus? Posez-lui des questions précises. Une question vague attirera une réponse de même famille. Certaines femmes ont tendance à refuser toute communication si l'autre ne répond pas ce qu'elles veulent. Il faut rester ouvertes à toutes éventualités, car c'est totalement contradictoire  de vouloir que notre homme dévoile seulement ce que nous avons envie d'entendre...

Et s'il ne veut pas parler des problèmes?

Lorsque le couple fait face à un problème évident et que l'homme demeure dans son mutisme, il est important de lui faire comprendre que c'est aussi une question de respect que de partager avec l'autre les difficultés de la relation. Le couple est un duo dynamique qui doit faire face aux imprévus ensemble. Même si ce n'est pas dans sa nature d'être bavard, il doit tout de même s'impliquer dans la relation et apporter ses pistes de solution.

Je crois sincèrement que si l'homme ne fait aucun effort de communication devant une problématique amoureuse, c'est qu'il ne veut simplement pas la régler. Il y a une limite à être passif et à toujours déléguer à l'autre toute la responsabilité de la résolution de conflit.

Mais attention : si vous avez tendance à voir des conflits partout et de ne parler que de ça en tout temps, il est peut-être normal qu'il se referme comme une huitre dès qu'il entend la fameuse phrase : "Faut qu'on parle"... Tout est une question de dosage.

Bonne discussion!

Vous aimerez aussi

Commentaires