Mon conjoint entretient des relations virtuelles…

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Bonjour Véronique,

« Je viens de découvrir que mon conjoint entretient des relations virtuelles avec des dizaines de femmes. L’autre jour, il avait laissé sa boite courriel ouverte et je n’ai pas pu m’empêcher d’y jeter un coup d’oeil. J’ai bien fait, car j’ai découvert sa double vie virtuelle. Il envoie des photos de lui, de ses parties intimes et il lui arrive d’entretenir des dialogues érotiques. Sur le champs, nous avons eu une discussion et il m’assure qu’il n’a jamais rencontré ces filles et qu’elles ne servent qu’à alimenter son égo masculin. Et moi? Je me sens comme si je n’étais plus assez géniale pour lui. Il me dit qu’il m’aime beaucoup mais que c’est comme une sorte de dépendance. Qu’est-ce que je fais avec ça? Je lui ai dit que j’allais le quitter s’il n’arrêtait pas. »

Maude 
 

Bonjour Maude,

Pour certains, le web agrémente leur quotidien, pour d’autres, il entraîne certaines difficultés et la dépendance en fait partie. Il existe plusieurs sortes de cyberdépendances (jeux, recherches d’informations, etc.), mais celle dont vous me parler rejoint ce qu’on appelle la dépendance aux cyberrelations. Elle regroupe tous les aspects interactifs reliant les échanges, les relations et les rencontres virtuels. C’est souvent la même histoire chez les cyberdépendants. Au départ, ils vont sur des sites par curiosité, un peu pour s’exciter, et vient un temps où ils ne peuvent plus s’en passer.

La cyberdépendance est à prendre au sérieux. Je comprends que vous vous sentez désemparée face à la situation de votre conjoint. Tout est remis en question, la sincérité de votre conjoint, votre relation, ce que vous avez bâti ensemble, vos projets d’avenir, etc. La découverte de sa double-vie virtuelle a sûrement dû vous arriver comme une tonne de brique. Vous avez bien fait de lui en parler sur le champs, car il ne fallait surtout pas jouer à l’autruche.

Pour bien des cyberdépendants, il faut un signal d’alarme extérieur pour se rendre compte de la gravité de leur problème. La menace de vous perdre lui fera sans doute réaliser qu’il a beaucoup plus à perdre dans la vraie vie que dans celle virtuelle. S’il y a dépendance, c’est qu’au départ il y a une souffrance. Des démarches de psychothérapies devront être entreprises si votre conjoint désire se sortir de se cercle infernal. De votre côté, réfléchissez bien aux impacts que peut avoir cette démarche sur votre relation. Une dépendance peut se guérir, mais c’est un long cheminement remplis d’espoirs et d’embûches. L’amour peut être une barricade aux ennuis de la vie, mais à quel prix?

Bonne chance!

Vous aimerez aussi

Commentaires