Les rencontres en ligne et le mariage

Les rencontres dans les bars, à l’épicerie (le jeudi à l’heure du souper), chez des amis n’ont plus la cote. La mode est maintenant aux rencontres en ligne. Sérieux? Bien sûr! Chez nos voisins du Sud, plus d’une rencontre virtuelle sur trois se termine… par un mariage.

Une étude réalisée aux États-Unis auprès de 19 000 couples révèle qu’entre 2005 et 2012, près de 35 % des tourtereaux qui se sont rencontrés sur le web ont convolé en justes noces. Et oui, le mariage prend du gallon à l’ère du 2.0. Et c’est principalement vrai dans la tranche d’âge de 30 à 39 ans qui utilisent des sites spécialisés (45 %) ou les réseaux sociaux.

Plus de choix

Les raisons pour expliquer ce phénomène sont multiples, selon les chercheurs :

  • Le nombre de personnes à la recherche de l’amour est plus élevé dans Internet.
  • Les internautes qui naviguent à la recherche de l’âme sœur ont généralement un emploi et des revenus plus importants que la moyenne (plus de 100 000 $ par année).
  • Leurs horaires de travail ne leur permettent pas toujours de rencontrer un potentiel amoureux en personne, lors des 5 à 7 par exemple.
  • Ils ont évalué leurs chances de trouver l’âme sœur au bureau ou au sein d’un groupe dont les membres partagent les mêmes affinités ou les mêmes loisirs.
  • Ils ont connu de brèves liaisons, parfois insatisfaisantes, avec des personnes de leur entourage immédiat (travail ou loisirs).
  • Les critères prédéfinis, fréquents sur la Toile, facilitent l’élimination de candidats et de candidates qui ne correspondent pas à leurs attentes ou leurs désirs.
  • Les sites de rencontres se multiplient. Et, à l’ère des réseaux sociaux, il est nettement plus facile de rencontrer sa future moitié.

L’honnêteté

L’étude a également révélé que les internautes sont en général assez honnêtes.
- Ils inscrivent des renseignements personnels fidèles à leur personnalité, même s’ils ont tendance à se présenter sous leur meilleur jour.

  • Ils ont plus tendance à se dévoiler et l’amour est plus présent lors des échanges.
  • Les défauts « disparaissent » pour laisser place aux qualités les plus recherchées.
  • Leurs critères de sélection sont très précis et peu de célibataires inscrits acceptent d’y déroger.
  • En contrepartie, ils ont tendance à tricher sur leur taille et leur poids.

Et le bonheur?

À la surprise des chercheurs, les couples mariés qui se sont rencontrés sur la Toile sont davantage heureux que ceux et celles qui ont fait connaissance en personne ou par l’intermédiaire d’un ami.
Leur taux de satisfaction au sein d’un mariage 2.0 est plus élevé que dans un couple traditionnel.
En conséquence, le taux de séparations et de divorces est moins élevé chez les couples 2.0. Les unions durent même plus longtemps que celles qui ont pris naissance au travail, dans les associations ou dans les bars. C’est d’ailleurs ce dernier type de rencontre qui mène aux fréquentations les plus courtes.

Le mariage virtuel

S’il existe des guides sérieux pour réussir sa rencontre en ligne, nous avons même trouvé des sites qui proposent les mariages, les naissances et les divorces virtuels. Dans certains cas, vous devez choisir parmi les membres inscrits alors que, sur d’autres, vous pouvez épouser qui vous voulez, des vedettes aux politiciens (si le cœur vous en dit). Il est même possible d’obtenir des certificats de mariage et de divorce.
Les mariages virtuels, souvent utilisés par les personnes timides, suscitent d’ailleurs de vifs débats en Chine. Certains ont même demandé le divorce de leur partenaire après avoir rencontré un époux virtuel.

Attention, danger!

Trouver l’âme sœur en ligne comporte toutefois certains dangers. Vous pourrez vous retrouver aux prises avec un fraudeur, un violeur, un meurtrier, bref, vivre un véritable cauchemar.
D’autres auront la mauvaise surprise de voir une photo, une vidéo osée ou explicite circuler dans Internet. Demeurez prudents et gardez-vous « une petite gêne ».

Commanditée par un site de rencontres, cette étude tend à donner de l’espoir aux célibataires qui aimeraient rencontrer l’âme sœur. Mais ce type de relation ne signifie pas nécessairement que vos souris seront unies pour la vie. Vous devrez certes faire des compromis, comme dans toute union de deux êtres qui s’aiment.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires