L'infidelité

Pourquoi soudain trompe-t-on la personne à qui on a fait des promesses d'amour exclusif? Celle à qui l'on s'était pourtant juré de se donner corps et âme?

Comprendre l'infidélité

  • L'infidélité survient le plus souvent au bout de quatre ans de vie commune. Le couple tend alors à s'asseoir sur un certain confort et la routine s'installe.
  • Les personnes dont les parents ont été infidèles ont plus de chances de le devenir. Ce phénomène s'appelle l'infidélité générationnelle.
  • En allant ailleurs, on empêche la relation actuelle de se fortifier et on s'investit moins, on cherche moins de solutions pour renouveler notre amour ou mettre du piquant dans notre couple.
  • Ceux qui trompent une fois vont sûrement récidiver à moins de trouver les raisons qui les poussent à être infidèles.
  • 50 % des infidélités ont lieu lors des partys de bureau.
  • Avant d'atteindre la quarantaine, les hommes seraient infidèles dans 50 à 70 % des cas et les femmes dans 35 à 55 % des cas (Marett, 1990; Martin, 1989; Thompson, 1984).
  • Les femmes risquent le plus d'être infidèles à la trentaine (Bell & al., 1975)

Les raisons de l'infidélité

  • La monotonie sexuelle, le besoin de changer la routine.
  • Un manque d'amour de l'autre.
  • Un désir de se valoriser, de sentir qu'on plait (surtout chez la femme).
  • Un besoin de sentir qu'on est encore capable, puissant (surtout chez l'homme).
  • Un manque d'investissement dans la relation. Au lieu de chercher à donner de la couleur à son couple, on cherche ailleurs des moyens de s'épanouir.
  • Une blessure de l'enfance : un enfant mal aimé pourra chercher plus tard à se consoler d'un amour à l'autre, sans arriver à trouver chaussures à son pied puisque le problème est fondamentalement un problème de confiance en soi.
  • Un besoin de créativité dans notre sexualité, de découvrir un nouveau corps, des nouvelles façons de faire, une curiosité qui se réveille peut nous pousser à flirter avec l'inconnu.
  • La femme va chercher ailleurs l'écoute, la compréhension, la complicité qu'elle n'a plus à la maison. L'homme va ailleurs pour prouver qu'il est encore aussi viril.
  • L'homme trompe souvent quand il sent qu'il ne rend pas sa femme heureuse; une femme trompe davantage quand elle est malheureuse.
  • Beaucoup d'hommes infidèles, surtout ceux qui ont des enfants, ont du mal à créer, avec leur femme, des jeux d'amour qui répondent à leurs désirs, à leurs fantasmes. Ils désirent conserver l'image de la femme pure à la maison et chercher ailleurs l'amante, la folichonne, la légère.
  • Certains trompent l'autre pour le blesser, se rassurer, se venger d'une tromperie ou seulement d'une déception : « Tu me déçois, je vais voir ailleurs... »
  • Certains disent sauter la clôture pour le plaisir, pour ne pas manquer une aventure unique dont ils se souviendraient toute leur vie et affirment qu'ils assument le piment de la vie extraconjugale, sans toutefois remettre leur amour en cause.
  • L'infidélité se produit souvent dans des périodes où on se sent vide, perdu, en remise en question, où l'on a un besoin d'amour encore plus grand qu'à l'habitude. Les hommes dans la quarantaine, qui vivent leur « crise », sont d'ailleurs beaucoup plus enclins à l'infidélité lors de cette période.
  • Les besoins différents du couple peuvent aussi jouer dans la balance. Si l'un éprouve des besoins d'excitation, d'admiration ou de romantisme différents de l'autre, la conciliation sera difficile à faire et pourra se ressentir au sein de la fidélité de l'un pour l'autre.
  • La routine est l'ennemi le plus dangereux du couple. L'ennui est à éliminer à tout prix!

Quelques trucs pour résister

  • Réaliser l'attirance qu'on éprouve pour quelqu'un d'autre et en analyser les raisons. Est-ce qu'on se sent incompris ou non valorisé dans notre relation? Est-ce qu'on s'ennuie? Est-ce qu'on est insatisfait sexuellement? Ensuite, un dialogue sérieux peut-être amorcé avec la personne aimée.
  • S'enfuir d'une situation dangereuse lorsqu'elle se produit. Éviter de mélanger alcool et party si l'objet de notre tentation s'y trouve aussi!
  • Prendre volontairement des pauses de notre conjoint(e). Un voyage seul(e), un week-end, même une soirée au cinéma, au restaurant chaque semaine est bénéfique. Il est parfois nécessaire de s'ennuyer de l'autre pour l'apprécier, pour reprendre un second souffle, pour prendre du recul, et bénéfique de se retrouver avec soi-même pour mieux se retrouver avec l'autre.
  • Travailler notre créativité est essentiel. Au début de la relation, on s'invente plein de raisons de se voir, les plus beaux habits sont au goût du jour, puis tranquillement la télé et l'ordi sont nos meilleurs amis et on troque les bijoux pour les pantoufles et le pyjama. Ok le confort, mais de temps en temps, pourquoi ne pas faire avec notre amoureux ce qu'on ferait avec un amant?

Quelques idées pour alimenter la flamme

  • Louer un motel même si on partage la même maison.
  • Manger dans le lit en tenue d'Ève.
  • Partir en voyage en train, sans destination.
  • Se faire un pique-nique dans un endroit totalement incongru.
  • Partager une bouteille de vin au sommet d'une montagne.
  • Tenter d'être spontanés même si avec les enfants, ce n'est pas toujours évident.
  • S'inventer des jeux d'amour qui surprennent.
  • Et surtout, ne pas attendre que ça vienne de l'autre qui n'a peut-être pas les mêmes besoins que nous en même temps, ou la même créativité. Allez-y! Osez le changement vous-même et n'ayez pas d'attentes trop élevée envers l'autre du style : "Si au moins il me proposait des sorties, on échapperait à la routine." Ne dit-on pas qu'on crée soi-même son propre bonheur.

Tous ces rapprochements qui éloignent de la routine stimulent souvent le désir. À ne jamais oublier.

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi