Ensemble depuis toujours

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Vous en connaissez beaucoup des gens qui sont avec leur premier amour sans jamais l'avoir quitté? Ils sont peu nombreux. Ma mère fait partie de ce nombre. Elle n'avait que 13 ans lorsqu'elle a rencontré mon père et elle l'aime encore comme au premier jour! Inspirant? Étonnant à tout le moins! Comment pouvons-nous ne connaître qu'un seul amour dans une vie? Quel est le secret pour conserver cette flamme? Cette semaine, trois couples ensemble depuis toujours nous répondent!

Geneviève 29 ans et Philippe 30 ans. Ensemble depuis 14 ans.
Julie 25 ans et Fred 29 ans. Ensemble depuis 10 ans.
Josée et François, 48 ans. Ensemble depuis 33 ans.

Une rencontre qui changea leur vie

Geneviève : « On avait des amis en commun. J'étais en secondaire 3 et lui en 4. Comme c'était le plus beau gars de la gang, eh bien, je suis tombée amoureuse de lui! C’était le plus fin aussi en passant! J'étais un peu intimidée au départ parce qu'il était un peu mystérieux, mais de mon côté, je l'ai toujours trouvé de mon goût, je ne pensais pas que ça pouvait être réciproque. Finalement, j'ai été chanceuse! »

Julie : « Nous vivons dans le même village. On s'est toujours connu de vue sans s'être parlé. Moi, j'étais amoureuse de son frère, mais son frère ne l’était pas de moi. Un soir, Fred et moi on s'est parlé et embrassé, et depuis, je ne cesse de l'aimer. »
Josée et François : « Nous étions en secondaire 4, nous partagions la même case et prenions le même autobus. Je le trouvais beau, j`étais une bonne amie. Une amitié s'est forgée et l'amour est né »

Comment vivez-vous les hauts et les bas quotidiens?

Geneviève : « En fait, je pense pas nécessairement qu'on est un "couple modèle", s'il en existe. On a eu toute sorte de phases à travers les années. On a déménagé ensemble quand j'avais 17 ans et c'était peut-être un peu jeune. Donc, les premières années en appartement, on se chicanait souvent et on a même failli se laisser quand on avait 20 ou 21 ans… Mais on s'aime vraiment profondément. J'étais pas mal exigeante et j'ai baissé mes exigences. De son côté, je pense qu'il s'est rendu compte qu'en appartement, il y a beaucoup de choses à faire, de petites tâches. Ça l'a probablement rendu plus responsable.

Julie : « On se parle beaucoup. Nous avons aussi gardé notre cœur d'enfant, ce qui fait qu'on prend parfois les choses à la légère. »

Josée et François : « Par le dialogue. Nous devons mentionner qu'avant d'être mariés, nous étions associés dans une entreprise saisonnière. Aujourd'hui, nous sommes propriétaires d'une entreprise de construction domiciliaire à Mascouche. Nous essayons de ne pas parler travail à la maison sauf au départ le matin… Je lui rappelle certains rendez-vous ou engagements.

Nous vivons nos hauts et nos bas, ensemble et essayons mutuellement d'apporter une solution pour l'autre. Nous formons une équipe. »

Selon vous, quel est le secret de votre longévité?

Geneviève : «Hmmm... Je ne sais pas... s'accorder du temps? Je pense que l'amitié profonde et le respect de l'autre, c'est quelque chose d'important. »

Julie : « Il n'est pas seulement mon chum et futur mari. Il est aussi mon meilleur ami, un excellent père avec nos garçons. Je l'admire beaucoup. On s'encourage dans nos projets. »

Josée et François : « Le dialogue, le partage, l'écoute. Même si nous savons que nous sommes responsables de notre propre bonheur, on s'assure du bonheur de l'autre »

La routine, amie ou ennemie?

Geneviève : « On n'a jamais eu des horaires qui nous permettaient de vraiment tomber dans la routine. Depuis la fin de mon CÉGEP, je travaille de soir et de nuit, alors on ne se voit pas tous les jours. On n'a pas notre routine du genre : on écoute telle ou telle émission un soir de la semaine et le mercredi, c'est du pâté chinois. Mais je pense que l'important, c'est d'avoir aussi des moments pour soi. Par exemple, Philippe joue de la musique et c'est très important pour lui. Donc deux soirs par semaines, il joue avec son groupe, ce qui me permet de prendre du temps pour moi, de voir des amis... Quand on se voit, on est content d'être ensemble, on essaie d'en profiter pour être bien. »

Julie : « Un peu des 2. Mon conjoint fait un travail à l'extérieur six mois par année. Donc on a le temps de s'ennuyer, on apprend à apprécier la compagnie de l'autre. Et le reste du temps, son travail est à 15 minutes de la maison. Donc, on en profite beaucoup lors qu'il est là. »

Josée et François : « La routine, on ne connaît pas vraiment. Dans notre domaine, il y a toujours des imprévus. Nous avons beaucoup d'amis et nous sommes très près de nos familles. Le peu de routine nous permet des plages horaires pour se retrouver. »

La question qui tue! Avez-vous déjà été curieux d'aller voir ce qui se passe ailleurs?

Geneviève : « En fait, c'est certain que des fois, on peut se questionner, mais je ne risquerais pas de perdre mon chum pour savoir si l'herbe est plus verte ailleurs. Quand ça allait moins bien, j'y ai pensé peut-être plus. Je ne sais pas si un gars peut avoir le même avis! »

Julie : « Malheureusement...oui. Non pas que ça allait mal avec mon chum, au contraire. Mais simplement dû au fait que c'est le seul que j'ai fréquenté sérieusement, le seul homme dans mon lit. Mais bon. Ça m'a vite passé, car j'ai vraiment le meilleur homme présentement pour moi. »

Josée et François : « Non. Pourquoi aller voir ailleurs quand la personne avec qui on partage notre vie connaît nos besoins, nos goûts, nos attentes et partage nos rêves? »

En terminant, un mot qui décrit votre couple?

Geneviève : « Ouf! Je ne sais pas! Attachement, réconfort. »

Julie : « Communication.»

Josée et François : « Complémentarité. Amitié. »

Merci à tous ces couples qui nous ont partagé leur belle histoire!

Véronique Larivière, sexologue

Vous aimerez aussi

Commentaires