Comment reconnaître la violence conjugale?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

« Bonjour Véronique,

Comment reconnaître un homme violent? Je crois que le conjoint de ma meilleure amie n’est pas un bon gars pour elle. Elle s’éloigne de plus en plus de son entourage, et je crois que c’est lui qui l’empêche de faire ce qu’elle veut. Au début, tout semblait bien aller, mais depuis quelques temps, je m’inquiète pour elle. Elle semble toujours préoccupée, sourit peu, et même si je lui demande, elle me dit que tout va bien. Ils sont ensemble depuis une dizaine d’années, et je ne sais pas trop comment aborder le sujet avec elle. Que feriez-vous à ma place? »

Olivia


Bonjour Olivia,

Vous avez raison de vous poser des questions, car la violence conjugale n’est jamais à prendre à la légère. Même dans le doute, il est important de faire les démarches nécessaires pour s’assurer que votre amie n’est pas prise dans une telle relation. Les proches des victimes de violence conjugale ont souvent peur d’intervenir, et se sentent impuissants face à leur capacité d’aider la personne concernée. Mais il faut vraiment intervenir.

La première étape est de poser des questions à votre amie. Plusieurs victimes de violence conjugale se sentent prises au piège et ont peur de dénoncer leur partenaire. L’emprise de la personne violente est si forte que la dénonciation devient extrêmement difficile par crainte de nouvelles représailles. Gardez toujours en tête, Olivia, que votre intervention pourrait lui sauver la vie. « Tu m’as l’air moins heureuse que d’habitude ces jours-ci, comment ça va avec X? », « On se voit beaucoup moins souvent qu’avant, est-ce qu’il y a quelque chose qui cloche? », etc. Portez attention à son non-verbal, car bien souvent, il en dit beaucoup plus que les mots qu’elle pourra prononcer.

Si elle vous confie être victime de violence avec son partenaire, votre rôle est de l’écouter et de la soutenir, sans la juger. En ce moment, elle ressent probablement une foule de sentiments contradictoires, passant de la honte à l’espoir qu’un jour le soleil revienne. Je vous suggère de contacter sans frais SOS Violence Conjugale au 1 800 363-9010 afin de mettre en place un plan d’action pour sortir votre amie de cette relation qu’elle ne mérite pas. Ils vous aideront à trouver un service d’hébergement et un avocat pour la guider dans les démarches légales.

Si votre amie refuse de vous en parler, dites-lui simplement que vous serez toujours présente pour elle, 24h/24, 7 jours/7. Mentionnez-lui ce qui vous fait croire qu’elle vit une relation toxique, et partagez votre inquiétude. Votre amie ne se sent peut-être pas prête à dénoncer sa situation, mais elle saura qu’avec vous, il sera possible d’en discuter.

Bonne chance!

Véronique Larivière, sexologue

Vous aimerez aussi

Commentaires