L'âme soeur existe-t-elle vraiment en amour?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
Couple d'amoureux qui se regardent dans les yeux

Le concept de l’âme soeur existe depuis la nuit des temps. L’idée de trouver LA personne qui remplirait parfaitement l’espace destiné à l’amour en fait rêver plusieurs. La question est de savoir si cette âme existe vraiment ou si c’est le fruit de notre imagination de contes de fée…

Est-ce la bonne personne?

De nos jours, l’abondance de choix et de possibilités fait surgir l’obsession de trouver enfin celle ou celui qui répondra parfaitement à nos attentes. La popularité des sites de rencontres est une preuve tangible de cette quête absolue du conjoint parfait. Il n’aime pas les chiens? Tant pis, on passe au suivant! Elle a les cheveux bruns? Pas intéressé, «NEXT»! Cette liberté est stimulante, je vous l’accorde. Par contre, cette quête peut devenir angoissante et compulsive si on ne finit pas par prendre conscience que PERSONNE ne pourra combler à 100% nos attentes si celles-ci ne sont basées que sur des futilités. 

Insatisfaction chronique

Celles et ceux dans l’attente de cet âme soeur qui remplira une fois pour toute leur sentiment de vide intérieur seront trop souvent déçus. Ils vivront de désillusions en désillusions croyant à tort que la pièce du casse-tête qui s’emboîte divinement dans la sienne doit inévitablement se trouver quelque part dans ce monde. C’est l’insatisfaction chronique. Cette façon de percevoir l’amour les place dans une position hautement rigide qui est tout à fait à l’opposé de ce que c’est la véritable vie à deux. 

La vraie vie

L’obsession de l’âme soeur risque de vous faire passer à côté d’une histoire d’amour hautement enrichissante, avec ses hauts mais aussi ses bas. La vie est constamment en mouvement. L’amour aussi. Votre quête de l’âme soeur vous empêche d’apprécier le pouvoir de l’imperfection. Plusieurs recherches le démontrent, les «pro-âme soeurs» sont hautement moins tolérants face aux conflits normaux du couple. Ils ont donc tendance à fuire plus rapidement une relation malgré le potentiel de celle-ci. 

Le fait de croire que cette rencontre sera évidente fait aussi partie du mythe. Il est faux de prétendre que le début d’une histoire n’est pas empreint de contrariétés. Si vous ne vous attardez qu’à celles-ci pour vous faire une idée de la personne qui est devant vous, vous serez constamment déçus. La concordance parfaite n’existe pas.

Et vous savez quoi, c’est tant mieux! C’est beaucoup plus enrichissant vivre avec une personne qui ne partage pas toujours les mêmes idées qu’être avec son clone. Soyez moins rigides dans vos attentes et faites preuve de souplesse en évitant les «il me FAUT telle genre de personne». Cette ouverture vous permettra d’expérimenter ce qu’est réellement une relation authentique!

 

Suivez la sexologue Véronique Larivière sur Facebook!
 

Vous aimerez aussi