À quel moment un légume est-il à la limite d'être comestible?

Émission
Solutions gourmandes à moins de 5 $
Épisode
Repas qui se prêtent bien au "touski"

Cuisiner nos restes jusqu'au dernier petit navet ratatiné est une solution économique et souvent très inspirante, à condition de savoir juger si votre légume qui attend au fond du réfrigérateur est encore comestible.

Certains légumes se flétrissent et ramollissent en vieillissant. C'est le cas des carottes, des navets, des haricots, des pois mange-tout et plusieurs feuillages ou certaines fines herbes. Ils sont toujours bons, ils ont simplement un peu soif. Plongez-les dans un bol d'eau très froide pendant une quinzaine de minutes et ils retrouveront leur aspect croquant.

D'autres légumes germent. C'est le cas de l'ail, des oignons et des pommes de terre. Il suffit de couper les bouts germés et ils seront comestibles!

Dégermer ou ne pas dégermer l'ail? La question est souvent débattue par les cuisiniers. La partie verte serait plus indigeste que le reste, mais il n'y a aucun danger à la manger. Les pommes de terre germées se flétrissent facilement, pourtant elles sont encore idéales pour une bonne purée ou un potage. Encore une fois, c'est à la viscosité à laquelle il faut porter attention.

Si un légume affiche des signes de moisissures, comme de la mousse blanche ou verdâtre, des parties noires, mouillées ou visqueuses, il est préférable de ne pas le consommer, car même si on peut toujours couper ou enlever les parties indésirables, il y reste toujours des petites racines affectées, invisibles à l'oeil nu. En ce qui a trait aux champignons, ceux-ci peuvent noircir légèrement après quelques jours, mais s'ils sont visqueux au toucher, il vaut mieux les jeter.

Quoi qu'il en soit, si vous avez un doute sur un légume, utilisez-le pour nourrir votre composteur!

Vous aimerez aussi

Commentaires